Solidarité d'outre-mer

Publié le par L'éLément N

Bonsoir,

A en croire les nombres astronomiques d'adhérents aux groupes sur Facebook, le jeune sait se montrer solidaire. Ainsi, nos jeunes militants se sont engagés à sauver les animaux de laboratoire, les taureaux de la Corrida, les phoques du Groenland, les atteints du Sida, les cancereux, les femmes violentées, les Afghanes, les enfants militaires en Afrique, les orphelins de Bosnie, les enfants d'Haïti, les victimes du cyclone en Birmanie, les sans-abris du Tsunami, les Tibétins, les Palestiniens, les prisonniers de Guantanamo, sauver l'Amazonie, la couche d'Ozone, la Planète .. mais très peu de ces jeunes se bougent le petit doigt pour sauver leur voisin qui a besoin d'aide. Beaucoup préfèrent acheter une carte postale à l'UNICEF plutôt que de nourrir le clochard d'à coté.

Nous vivons une sorte de Solidarité "de vitrine", parce qu'être engagé pour une cause est dans l'air du temps, passer pour l'ami des necessiteux, mais la réalité est triste : les généreux par leurs clics sont très rarement généreux par leurs actes. Nous avons vidé la Solidarité de son sens premier et nous l'avons réduite à des sentiments sans encadrement, une sorte de romantisme. La responsabilité du vertueux qui offre a laissé la place à la sentimentalité du bienpenseur qui compatit.

Arrêtons uniquement de nous donner bonne conscience en vernissant nos coquilles vides, celà ne déculpabilisera et ne déresponsabilisera personne; alors agissons : Des personnes dans notre entourage ont besoin de nous, pas la peine d'aller en chercher de l'autre côté de la planète pour justifier ensuite qu'on ne peut rien faire de plus pour eux que se dire solidaire. Il ne suffit plus de "se montrer" solidaire, il faut le devenir.


Et c'est tout pour aujourd'hui.

Commenter cet article

SanFouR 02/06/2008 11:57

Bonjour mon bboute ^^bah justement et c'est ce que je me dis aussi en voyant le nombre des groupes avec le nombre de ses adherents, c'est claire que Palestine ne sera pas liberer tout en criant des centaines de groupes "faceboukiens" mais quoi dire ce sont les symptomes d'une tendance qui a commencé a éliminé les sentiments réels de l'être humain et les tranformes à des messages emprisonniés dans une machine, c'est tout simplement de la "machinalisation" de l'Homme.c'est le monde du virtuel " réel". continue Naw je te lis moi ^_^