[Histoires d'Amour] Je sais ..

Publié le par L'éLément N


Samedi, lendemain d'une garde
9h00 du matin
Chez Paul, Agdal.


Elle était assise là, dans son coin. C'est la premiere fois que je la rencontre. Je ne l'avais jamais vu avant. Poutant je passe presque tous les matins ici pour acheter mes croissants. Et puis, je l'ai vu. Mystérieuse, appeurée et tremblante, mais transparente, réconfortante et rassurante pour moi. Elle était toute recroquevillée. Froissée. Vieille, alors qu'elle devait avoir juste la vingtaine. La souffrance n'a pas d'âge.

Moi qui n'ai ni l'habitude ni la manière d'aborder des inconnues je me suis senti guidé vers elle, captivé par ce petit bout de femme. Elle m'a sentie approcher. Je me suis assis en face, sans dire mot. Elle garda la tête baissée, les cheveux tombant, fixant sa tasse de chocolat blotie entre ses mains, l'empreinte de mascara sur les joues, encore humides. Elle n'avait pas envie qu'on la remarque. Je l'ai compris. J'ai attendu. Elle leva la tête. Dirigea son regard vers moi, en moi. Comment décrire l'impossible intensité de ce que nous avons échangé, sans parler.. "Je sais.. " la rassurais-je. J'aurais voulu la prendre dans mes bras. Je n'ai pas pu. Je n'avais pas le droit. Elle avait le coeur en sang. Je ne savais pas quoi lui dire, ni par où commencer.. "J'aimerai t'écouter, si tu as besoin de parler. Mais si tu préfères le silence, je te le laisse." Une larme lui echappa avant qu'elle ne se lève en vitesse. Je l'ai retenu par le bras, délicatement, avant de lui murmurer "Ça va aller". Toujours aussi maladroit.. Je n'en savais rien, si ça irait ou pas. Mais je voulais qu'elle aille mieux. Elle ne rejeta pas ma main, elle l'entraina avec elle, et moi avec, dehors, à la terasse.

Et puis, elle m'a fait un cadeau : Elle s'est mise à me parler, dans un souffle à peine audible.  Elle ma raconté sa premiere histoire d'Amour. Elle m'a expliqué comment l'homme qu'elle aimait l'avait trompé. Comment sa vie a basculé du conte de fées au cauchemard. Ses nuits blanches. Ses journées en pleurs. Combien elle l'aimait et combien il lui mentait. J'avais devant moi un coeur qui parle, une main qui tremble et des yeux qui ne comprennaient pas. Elle voulait tout me raconter. S'en débarasser. Se libérer de cette histoire qui l'emprisonnait. Alors elle parlait vite ! elle avalait des mots, entremelait les souvenirs, inversait leur chronologie. Tout se bousculait dans sa tête et sur ses lèvres. Comme si elle avait oublié la parole tellement elle s'était tue, croyant enterrer le souvenir ainsi. Je lançais des "Je sais.." à chaque fois qu'elle prenait une pause pour verifier qu'elle avait toujours mon attention.. une fois rassurée, elle finit par me demander comment je pouvais savoir. Je me suis contenté d'un autre "Je sais" avant de lui sourir..

Comment lui expliquer qu'avant même qu'elle ne m'ouvre le livre de son coeur, j'étais capable de le lire les yeux fermés, parce que c'était là tout un chapitre de ma vie à moi que je pouvais reciter à contre-coeur. Comment lui dire que j'étais capable de le réécrire sans même l'avoir lu, au mot près, sans omettre ne serait-ce qu'une virgule. Elle l'a compris d'elle-même. Alors elle m'a sourit en retour.

"J'ai envie de l'oublier ! "
Je sais ..
"J'ai envie de reconstuire sainement ma vie ! "
Je sais...
"J'ai envie de t'aimer !"
Je sais..
" On s'en sortira n'est ce pas ?"
...
Je ne sais pas ..

Commenter cet article

la N 16/01/2009 13:44

 dsl j voulais juste savoir .si c tjrs  "nowbi" q ecrit tt ca car c tellement subtileest c vraiment c propres histoires

chose promise chose due 11/01/2009 09:24

En cliquant sur histoires d’Amour, il a fallu que je tombe sur cette histoire là précisément ? Je vois que j entame mon dimanche de bon pied…C’est vraiment effroyable et déconcertant de relire quelques lignes de son propre passé étalé là sur un blog, comme si tu étais là assis un bloc note à la main décrivant la scène qui se produisait sous tes yeux, n’épargnant pas le moindre petit détail…Je me suis sentie mise à nue devant ton histoire, certes commune et universelle, mais reste personnelle et intime. A l’époque il répondait aussi à mes larmes par des « je sais … » parce qu’il avait vécu la même chose, maintenant avec le recul je peux lui répondre que oui on finit toujours par s’en sortir, peut être pas indemne certes différent mais l’essentiel c’est que oui on s’en sort tant bien que mal…  

sara 19/12/2008 02:20

Mais je n'ai pas compris!!!

SOUND 30/09/2008 15:12

trés belle et touchante histoir.....:( :)

Cherqaoui Salma 30/07/2008 16:58

Salut !Ton article me laisse béate d'admiration. C'est tellement propre, tellement subtile, tellement bien narré... Je me désole de ne pas pouvoir trouver les mots idoines pour te les décrire tous somptueux les uns comme les autres.. Particulierement vivants, tes billets suaves et délicieux ou je me suis plongée, de la tête au pieds, et que j'ai vu devant mes yeux. J'ai vu la charmante demoiselle le coeur transpersée, la tête baissée. J'ai entendue votre discours. J'ai senti qu'elle te faisait confiance. Rare, très rare sont les bloggeurs dotés d'une vivification pareille de leurs ecrits. Je t'en felicite profusément. Si ce n'étais mon envie folle d'une très longue sièste je continuerais ma visite dans ton sublime blog, Mais je te promets de le faire une fois reveillée.Bye et à très bientôt !