Ce soir

Publié le par L'éLément N

Bonsoir,

Il a plu, hier. en moi. lorsque le ciel s'est mis à pleurer. Enterrant mon sourire agonisant. sous cette terre qui sèche ses larmes aujourd'hui. cachées par les cheveux d'argent de la pluie.

Ce soir, j'ai envie de faire couler tout ce que nous retenons depuis si longtemps. En ces derniers jours sacrés du Ramadan. Pleure. N'ait pas peur. les larmes sont les pétales du coeur. qui donnent de la couleur à ta vie.

Ce soir, j'aimerai tant réussir à te toucher, dans ta course effreinée après la vie. après la réussite, après cette fille, après cet homme. entre les coups de téléphone, dans le vacarme de la musique et la hâte. Difficile de s'arrêter. semble-t-il. Mais il faut un moment de répit. Prendre le temps de lire. en soi. Deserter cette armée des sens dans laquelle on s'est engagé. poser le fusil de la Passion. ralentir ce pas cadencé guidé par cet Ideal superficiel.

Ce soir, je t'ouvre mon coeur. Ce sera long. il y a de quoi noircir des kilomètres de pages blanches. Alors n'essaye pas de trouver un enchainement logique à ce qui suit. Il n'y a pas de sommaire, pas de chapitrage.

Ce soir, j'enlève mon masque. pourvu qu'il te fasse prendre conscience du tien. Je ferai rimer des mots. qui ne riment pas à grand chose. Je trouverai les bons mots, en partageant mes maux les plus amères.
 
Ce soir, je voulais t'entretenir de Spiritualité. vu le contexte lunaire. Parler du jeûne, des prières, du Coran. Des obligations, des interdits. Tout ce qui est censé nous faire cheminer vers Sa Lumière. Je ne ferai pas ça. Si tu souhaites pareil discours tu en trouvera facilement. Mais tu ne L'y trouvera pas forcement. Pour être proche de Lui, il faut se rapprocher de soi. Parce que combattre l'Injustice c'est d'abord se battre contre ses caprices.

L'Homme se fabrique des masques pour dissimuler aux yeux des autres hommes ce qu'il y a d'inachevé en lui. Le mensonge, la violence, l'artifice sont des masques. Certains discours religieux aussi. Ceux-là qui rappellent sans cesse le Beau et l'Ideal, cette spiritualité hors du monde des Hommes, source de culpabilité pour les plus sincères qui, malgré toutes les bonnes volontés du monde, n'y arrivent pas.
Or Dieu ne nous a jamais demandé de nier ce que nous sommes. Il nous a voulu ainsi. imparfaits. mais que celà ne nous empêche pas d'avancer.
Ce soir donc, en ces jours sacrés, je ne te rappelerai pas cet Ideal, qui décourage souvent. Je te renverrai à ton image, qui reveille parfois. Je n'écrirai pas le Beau inaccessible, je me soucierai du Vrai, quotidien. laid.

Ce soir, j'aimerai parler à ta déchirure, ton manque, ton eternelle insatisfaction. celui que tu as été, celui que tu es devenu, celui qui reste. Celui que tu n'es plus. celui que tu ne sais plus être. Toi.

Toi. Cet être que tu retiens captif, loin de l'illusion du bien être que tu entretiens.
Ce bonhomme qui grandi à chaque larme.
Cet être, à terre. sans arme.
le coeur lourd. pansant son âme.
corps sans joie, âme sans voix.
Toi. qui doit te trouver un sens, te donner le choix, suivre une voie. Pour une vie qui mérite la peine comme le bonheur.

Ce soir, je me libererai de ces choses, que je garde pour moi, en moi. qui humidifient les mouchoirs et les oreillers. qui font veiller le soir, troublent le sommeil, pour se loger dans les cernes, une fois le jour levé.

Ce soir, je souhaite de tout coeur  C H A N G E R. j'y arriverai même si pour écrire en soi, il faut d'abord savoir y lire.
Ce soir, je vais repenser au Paradis. Cette terre qui ne m'est pas promise, mais en laquelle je crois.

Ce soir, j'avoue être perdu. parce qu'aux plus importants croisement de ma vie, les signalisations manquent. Seigneur, éclaire-moi.

Ce soir, je suis nostalgique. du temps où mon seul souci était de savoir quel crayon utiliser pour colorier le soleil. depuis j'ai appris que vivre c'est perdre progressivement son innocence.

Ce soir, j'apprendrai à m'adapter. savoir plier lorsque le vent tape trop fort. Pour ne pas casser. Pour pouvoir me relever. Heureusement que chaque mal nous garde un peu de bien.

Jusqu'à ce soir, j'ai appris à oublier. pour avancer. Faire n'importe quoi. Avec n'importe qui. Remplir les blancs. laissés par leur départ. ne serait ce que par des ratures. l'essentiel était de les remplir. Ce soir, j'apprendrai à faire avec. à vivre avec. mais pas n'importe comment.

Jusqu'à ce soir, j'ai appris à dépendre des gens. Parce que ne rien faire ensemble est plus facile que de se construire tout seul. Ce soir, je tendrai la main aux autres pour qu'on avance ensemble.

Ce soir, je pardonnerai. parce que j'ai compris que ce n'est pas toujours la faute aux autres. Pas toujours la mienne non plus. parfois la faute à personne. Mais que celà ne nous fasse pas oublier de la corriger.

J'ai appris que l'Amour est naturel, pas besoin de le chercher. Ce soir je chercherai et éliminerai plutôt les obstacles que l'on construit contre l'Amour. Pour le retrouver. et se trouver.

Ce soir, on realisera que tout avoir et ne rien possèder sont artifices. c'est n'être possédé par rien qui compte.

Ce soir, je me confesserai. Je n'aime pas être le seul à souffrir. Alors je prétend le partage. Chante l'amitié. M'enivre d'Amour. je m'entoure de personnes pour oublier que je finirai seul. parce qu'au fond, même dans une famille, nous vivons au singulier.
Comme tout le monde quand je vais mal, je consomme. je me console.
Je reproduis  tout ce que j'ai toujours reproché à mes parents. Parce que la pomme tombe rarement loin du pommier.
Je mens et y vit pour que ma vie ait l'air d'un film réussi.
La vie m'effraie. la mort m'angoisse.

Ce soir, j'opterai pour une vie neutre. parce que je ne crois plus en les extremistes des deux rives. Les fêtards comme les religieux vivent une vie faite d'évenements trop familiers, routiniers, loin de l'euphorie perpetuelle qu'ils prétendent. Ni l'hedonisme, ni l'hermitisme ne sont salvateurs. Ni la Raison, ni le Corps ne sont un handicap à l'épanouissement. Prétendre le contraire c'est tromper et se tromper. Leur vie est terne. La Vie, est terne. la taxation forte. Alors cessez de me faire rêver.

Ce soir j'apprendrai à vivre avec ma mauvaise réputation. Je ne la combattrai plus. Je prierai plutôt pour ceux qui la répande . parce que les égarements des autres pour lesquels on se montre scandalisés, ne sont que les vices qui nous rongent de l'interieur et dont on n'arrive toujours pas à se débarasser.

Ce soir, je ferai le pacte d'oeuvrer pour le Bien. Même si le resultat n'est pas visible. même si le Mal parait dominant. parce qu'une foret qui pousse fait moins de bruit qu'un arbre qui tombe.

Ce soir, j'aimerai écrire comme on prend une photographie : restituer avec politesse la réalité. sans retouches. Pas par orgueil. Je ne suis pas prince. Ni par élégance. Je ne suis pas star de la mode. Par necessité. parce que je suis un réfugié. qui a la volonté de mieux vivre.

Je sais être drôle. intelligent. captivant. doué. brillant. Impressionnant. sensible. Et vide. insignifiant. Insolent. Maladroit. froid, lache et égoïste. Parfois tout à la fois, des fois rien. Ce soir, le meilleur en moi prendra le pire par la main. Le fort qui soutient le faible. La main droite qui porte la gauche. Debout. Devant Lui. A mediter Sa parole. A débiter larmes et prières. près de mon coeur, loin des regards. au coeur de mes contradictions, à distance de mes certitudes.

Ce soir, je leverai les yeux vers le Ciel. Pour réaliser mon insignifiance face à la Création. ma vulnérabilité face à ce Temps qui subtilise mes années. Je me suis déjà résolu à abandonner le centre du monde; à n'être qu'une vie, parmi tant d'autres. Un avis, parmi les autres. Je fermerai les yeux pour respirer. Inspirer Sa bonté. Sa clémence. Son amour. Son pardon. Expirer mes peurs. mes angoisses. mes doutes. mes incertitudes.

Ce soir, je ferai en sorte que le mois de la Rupture, signe mon renouveau vers une vie plus humble, plus sereine. plus propre. Glorieux, nous avons tendance à jurer de ne plus tomber. Helàs, on retombe, pas une fois, pas deux. Mais ce soir, celà ne me découragera plus. parce que Celui qui sait, sait que j'ai été à chacune des fois sincère. Et c'est ce qui compte.

Ce soir, je reviens vers Lui. même si je risque de m'en éloigner plus tard. je reviens ce soir. ne serait ce que pour ce soir; cette nuit du 27 Ramadan. meilleure que 1000 mois. Ce soir, Il pardonne. Il nous pardonnera.

Commenter cet article

3az3ouza 11/12/2008 13:36

En ce soir sombre de mes pensées, je me retrouve... encore à tourbillonner, à me projeter ça et là, éblouie par l'éclair fuyant d'une lueur que je voulais forte...Ton texte me rappelle toute une existence qui continue à exister..Au plaisir de te relire ... et de me relire aussi3az3ouza - une revenante

sara 29/10/2008 02:22

    la meilleure chose que j'ai faite cette annee je pense (lire cet article).    Pour ami 1 je trouve que la comparaison que tu as utilisé est tres interessante ,merci.Mais d'un autre cote je pense que Nawfal ne se confesser pas vraiment dans ce text, je ne dis pas que ce n'est pas sincere mais je dirai que sa motivation primaire d'ecrire ce texte etait de toucher les gens et les faire reflechir ;c'etait plutot une facon de faire la morale.  Sa passe mieux generalement quand on ne critique pas les lecteurs parce qu'en lisant, au lieu qu'ils fassent une introspection et qu'ils remettent en question tt ce qu'ils ont pu commettre comme erreur ,ils cherchent a se justifier.    MaiS ALLAHOU A3LAM  je ne peux pas vrqiment savoir ce qui se passer dans sa tete.

R-C 26/10/2008 23:31

FELICITATIONS!!tes ecrits sont geniaux!!continue

asma 17/10/2008 01:34

Simplement exquis. Je ne l'ai pas lu d'un coup. Je déguste les paragraphes un à un; subjuguée par tant de beauté d'esprit.J'adore aussi le fait que tu ne répondes pas aux comments. Pour dire quoi? tu dis tout dans tes articles.

lasegnorita 01/10/2008 13:50

Khaye Nawfel,Aid moubarake Mes respects pr la qualité humaine que dégage  ton texte , et permets moi de te faire une remarque (j'ose encore après Malik) sur une phrase en fin du texte :Tu as écrit:"Cette nuit du 27 Ramadan , meilleure que 1000 mois"Or au saint coran , Allah swt dit:إنا أنزلناه في ليلة القدر ومآ أدراك ما ليلة القدر ليلة القدر خير من ألف شهر تنزل الملائكة والروح فيها بإذن ربهم من كل أمر سلام هي حتى مطلع الفجر Je suis sûre que ceci est présent dans ta croyance , mais que ceci est juste un truc du "3orefe" chez les marocains et les arabo-musulmans qui font lier layelate ale9adere au 27 -nuit du 26, d'autre au 29 ... etc  or personne ne peut certifier cette évidence.Ceci dit, Allahouma i9ebale siyamana wa sali7a a3emalina wa lemouslimine.Bon courage et continuation frèreAid moubarake