Vous êtes ?

Publié le par L'éLément N

En me réveillant ce matin j'ai eu envie d'écrire ...quoi au juste je ne sais pas encore. Je devrai donc laisser le titre en dernier, ce qui n'est pas de mes habitudes...

Je ne sais vraiment pas ce que j'ai envie de partager avec vous en cette belle matinée du 1er jour de Ramadan, mais tout ce que je sais c'est que j'ai envie de partager avec vous ... ça fait plus d'un an que je le fais et je me sens si bien quand je suis ici entre vous, avec vous.

Ce matin, j'ai envie d'écrire pour faire des heureux ! non pas des " heureux d'élevage " comme il en pousse tous les jours sur les écrans de la télé, ces stars de la chanson, du cinéma ... qui donnent l'air d'être si épanouis ... mais j'aimerai que mes textes fassent réflechir ceux qui les liront, parce que le bonheur est un cheminement qui passe obligatoirement par la réflexion. Je n'ai pas la prétention d'affirmer que j'en suis capable, loin de là, j'ai le don de tout gacher autour de moi ! donc, j'espère juste que ce ne sera pas le cas cette fois ...

Ceci est loin d'être un texte triste et j'espere qu'il ne sera pas pris comme tel, c'est juste un texte " profond " ... Pour ne rien vous cacher j'ai un autre don ( oui je suis un garçon assez doué ), j'ai l'art de ne pas me faire comprendre. Je me sens parfois tellement imcompris que je doute moi-même d'avoir bien saisi .. ce que je voulais dire.

Je n'aime pas me victimiser, encore moins m'apitoyer sur mon sort et encore pire qu'on ait pitié de moi; mais les faits sont là : les autres ( ceux qui ne sont pas moi ) ne me comprennent pas. J'ai un don... j'en suis sûr. Pourtant, les choses sont claires dans ma tête quand je réflechis, elles le sont toujours après les avoir énoncer, mais je me sens si orphelin de ma pensée quand j'entend ou lis les réactions des autres ( qui ne seront jamais moi ). Et à chaque fois, c'est la même réflexion qui me revient : Seul dans ma pensée, différent des autres ... c'est comme l'histoire de la poule et de l'oeuf, qui a engendré l'autre ? suis-je seul parce que j'ai été depuis assez longtemps différent ou suis-je différent parce que j'ai longtemps été seul ? Je ne me rappelle plus depuis quand j'ai le sentiment d'être different ( comme tout le monde ) ni depuis quand je vis seul ( comme tout le monde ... au fond).

Nous sommes tous les mêmes, seules les apparences changent .. les apparences de notre paraître et celles de nos discours ... ces discours qui nous font dire ce qu'on n'est pas, pour tenter de paraître ce qu'on espère être un jour... en vain.

Ressemble-t-on à ce qu'on est ? quand on nous regarde, voit-on réellement qui nous sommes ... sommes-nous véritablement qui nous donnons l'impression d'être ?

Désolé pour les allergiques mais ma pensée est imprégnée de philosophie ... d'ailleurs cette dernière est orpheline de nos jours et mal comprise aussi... c'est peut être pour celà qu'elle au moins, elle me comprend. Me voilà entrain de parler d'être et de paraître .. est ce celà le sujet de mon post ? .. peut être bien.. on verra bien où nous mènera ma plume...

Je me rappelle une fois avoir dis à un de mes professeurs qui faisait mon éloge ( c'est bien trop rare pour ne pas me rappeler de son nom : il s'appellait Mr Gorokov... ), " Monsieur, je ne suis pas ce que je suis " ... il me répondit en souriant " Et qui es-tu donc ? ", j'ai alors tenté de lui expliquer que " je suis qui je suis et non pas ce que je suis "

... il ne m'a pas compris.

Suis-je entrain de perdre mon temps et par la même occasion entrain de vous faire perdre le votre ? peut être bien, tout dépend de la perception que vous avez de ce que j'écris ... lisez vous par curiosité ? ou cherchez vous plutot à comprendre ? arrivez vous à vous projeter dans ce que vous lisez ? quand vous vous regardez dans la glace ... vous regardez-vous? est ce vous en face ? êtes vous fier de ce que vous voyez ? êtes vous fier de qui vous voyez ...

qui êtes-vous au fond ? en réalité... loin de ce que pense ceux qui vous apprécient .. qui êtes vous ? qui sommes nous, quand nous sommes seuls ... devant Dieu?

Est-ce que comme moi quand vous êtes devant la glace, vous voyez un hypocrite ... non pas une victime du contrat social de Rousseau, mais un hypocrite qui s'entretient... hypocrite non pas envers les autres, mais envers lui-même .. qui se ment sans cesse, qui veut se tromper lui même : tromper l'autre, cet autre "lui"... se tromper, pour ne pas se voir en face ... pour croire qu'il est ce que les autres pensent qu'il est ... un autre que lui.

Je pourrais pousser ce pléonasme paradoxal nowbien un peu plus loin, revenir sur ce que j'ai dit et me surprendre moi-même en découvrant que " je ne suis pas de mon avis ! " C'est clair que j'essaye d'avoir un avis sur tout ... mais c'est mon avis surtout qui compte; en fin de compte! enfin , c'est mon avis .. mais peut être que notre avis n'est que le reflet de ce que l'on vit ... peut être.
Vivre des contradictions et en contradictions avec les autres, et parfois même avec ses propres principes, fait que notre discours s'en imprègne, par la force des choses, et devient lui même contradictoire.

Vous ne vous en êtes sûrement pas rendu compte, mais ça fait 5 minutes que je n'ecrivais plus ... vous lisez ce texte en continu, pour vous il n'y a pas eu de pause, comme quoi les apparences sont parfois trompeuses... Pendant ces 5 minutes, j'ai réfléchi à qui j'étais au fond .. au juste.

En cette matinée de Ramadan je ne veux plus jouer à ce jeu permanant, continu et incessant qu'est la vie en société ... de toute façon il ne s'agit que d'un jeu truqué ! parce qu'on meurt tous à la fin et on le laisse dernière nous .. ce jeu de société. La veritable gloire s'est de s'en aller sans avoir rien laissé et donc sans y avoir rien gagné; de toute façon nous n'avons le droit de rien emporter ... sauf ce que nous savons si peu garder : la foi.

...



Je voudrais arrêter les mots, ces mots, mes mots ... et passer à la réforme! parce que honnêtement y'en a marre des discours, de tout ce baratin, et du mien en premier. La réforme qu'attend notre société n'est pas une réforme de "forme" mais de fond, c'est-à-dire qu'elle devra être le fruit d'une auto-critique à l'echelle individuelle, que chacun s'occupe de lui .. pour une fois; et qu'il laisse vivre les autres ... ces derniers ne tarderont pas à le suivre ! une fois qu'il aura réussi à écouter son coeur, pour pouvoir lui parler, ainsi il pourra écouter le coeurs des autres et à les faire parler... les coeurs sont si naturellement attirés par la distinction ... sachons nous distinguer à l'image de notre modèle prophètique qui attirait vers lui les coeurs et les consciences car il a su être "attirant ", avant tout par sa sincérité envers lui-même ( aSsadi9 ) ... et devant Dieu.

Je proclame alors cette 1ere journée du mois de Ramadan comme la journée de la sincérité envers soi-même, pour se REdécouvrir, se réconcilier avec nous-même, avec notre coeur, lire en nous pour pouvoir alors écrire en nous, changer, nous améliorer; vivre ! vivre avec le coeur ... au coeur de la vie. Avoir le coeur sur la main, prêt à l'offrir à qui le réclame, et la main sur le coeur des autres à panser leurs blessures.

Donc je commence par moi, je me lance et je suis ...

qui je suis ...
- un poète ? en panne d' "inspiration" car ses pensées vivent depuis trop longtemps en "apnée"...
- un clown ? qui s'efforce d'être drôle pour oublier que sa vie ne l'est pas ...
- un homme ? en manque de bravoure car amputée de sa volonté, meurtrie par la violence du combat contre la dictature des convenances ...
- un musulman ? de prénom; clamant la rigueur des principes, à la recherche de l'humilité dans l'application, blasé par l'insuffisante sincérité de ses intentions face à ses perpetuelles et lassantes erreurs injustifiables.
- un malade ? conscient qu'il devra vivre le restant de sa vie, lourd de ce fardeau, si difficile à porter tout seul ...
- un jeune ? aliéné par des illusions de bonheur qu'il entretient, mais conscient qu'au fond le bonheur est tout autre; loin de ces plaisirs ephémères qui tentent son quotidien, se réconfortant que l'avenir apportera les solutions aux problèmes de jeunesse qu'il imagine insurmontables tout seul ... perdu entre tous les modèles que la société lui propose
- un marocain ? à qui on a répété depuis l'enfance qu'il fallait en être fier ... fier de quoi au juste ? personne ne saurait le dire : la cuisine, la folklor, les lions de l'Atlas ... normalement nous sommes fier de nos accomplissements personnels, là on nous demande d'être fier d'être marocain pour ce que d'autres ont accompli ... (ou pas ?)
- un fils ? qui s'est rebélé jadis et qui paye jusqu'à maintenant les conséquences de cette confiance qu'on avait placé en lui, mais qu'il a trahi; loin d'être le fils idéal que les parents rêveraient d'avoir et dont ils pourraient être " fiers "
- un frère ? incapable de donner ce qu'il réclamait il y a de celà quelques années ...
- un étudiant ? indécis, paresseux et incompétent à l'avenir incertain ...
- un célibataire ? qui se leurre que le mariage est la solution miracle à tous ses problèmes ...

Je suis ...
je suis tellement de choses ...
En fin de compte, je suis tout bonnement un humain, visant l'ideal et qui essaye de se débrouiller, comme il peut ... avec ce qu'il a.
A toute les personnes que j'ai déçu, que je déçois et que je décevrai à l'avenir, svp ne m'en voulaient pas ... C'est la première fois que je suis humain, je n'ai pas eu l'occasion de m'y entrainer avant de venir au monde, c'est ma première fois ... je fais de mon mieux.

J'aimerai vous inviter à en faire de même, non pas devant tout le monde, rien ne vous force à vous dévoiler ici, mais sur un bout de papier, seul avec votre conscience, et devant Dieu, interrogez votre coeur .. en ce début de mois sacré, tremplin annuel de la spiritualité, honnêtement, à bas les masques ... vous êtes ?

Commenter cet article

Z alias TEM 09/01/2007 16:48

Je me suis déjà posée cette question et la réponse n'était pas très satisfaisante:(, mais c'est la seule solution pour avancer, progresser et s'améliorer= se connaître!