ça manque de sel ...

Publié le par L'éLément N

 
" Quiconque s'élèvera sera abaissé, et quiconque s'abaissera sera élevé "
" Celui qui a la prétention d'enseigner ne doit jamais cesser d'apprendre "
 

En ce 4ème jour du Ramadan, point de philosophie !  je vous propose donc, pour faire une petite trève, une légère distraction qui je l'espère vous plaira, avant d'essayer (quand même) de vous faire réfléchir vers la fin, pour aboutir inshallah à un voyage vers le coeur, dans la profondeur de notre interieur.

_________


La rhétorique - l'art de bien parler et de persuader - est malheureusement de plus en plus décrite de façon péjorative ... mais à la base, la rhétorique a su mettre fin à énormement de conflits, uniquement grace au discours, elle séduisait : à l'image de Demosthène, considéré comme le plus grand orateur de tous les temps, maitrisant toutes les facettes du discours qu'il transformait en art.
La rhétorique se base avant tout sur l'argumentation et la démonstration, elle décortique, analyse et critique avec finesse. Il en existe plusieurs techniques, parmi lesquelles celle dont on usera dans ce texte: une technique toute simple qui consiste à caricaturiser l'antithèse, pour ensuite mieux convaincre de sa thèse.
Ces petites précisions, en guise d'introduction, sont là pour que les esprits jeûneurs ne se dispersent pas en lisant ce texte : il ne s'agit pas d'une cour de tribunal où quiconque est accusé, mais uniquement d'une caricaturisation d'un trait de caractère (la prétention), pour mettre en valeur son antithèse (l'humilité).

Ceci dit, 3ala barakati Allah ...

 A toi ; petit prétentieux arrogant ... ces quelques lignes de vérité.


Prétentieux, nous le sommes tous .. mais Dieu merci , à des degrès extrémement variables !
Par exemple, nous avons tous la prétention de souffrir plus que tous les autres ... c'est un fait. Nos problèmes sont toujours plus sérieux comparés à ceux des autres, et rien que celà c'est de la prétention - à combattre certes - mais ce n'est pas de cette base commune largement partagée par les primates hominidés que nous sommes que j'aimerai débattre, mais j'aimerai plutôt traiter ici des champions de la discipline... les prétentieux " de haut niveau ", les professionnels en la matière, détenteurs de cette prétention "rare" arrivée à satiété car se nourrissant d'une suffisance largement au-dessus de la norme commune.

Je suis conscient que je m'aventure là dans un terrain miné, car à ce jeu on peut facilement basculer de l'autre côté : du "peintre" au "peint", du "narrateur" au "décrit" et devenir au travers de quelques mots de travers, l'objet de ma propre démonstration ! mais bon, je pense que la noblesse de mon intention ( Aïe ça commence!) mérite de courrir le risque ... que voulez-vous ? " l?intelligence est la chose la mieux repartie dans le monde, tout le monde pense en avoir assez, vu que c?est avec la sienne qu?il en juge " (Coluche). Alors je me lance... avec le risque que celà manque de sel.

Chacun d'entre vous, honorable présence, selon son experience de terrain, a du croiser/fréquenter des personnes de ce "calibre". Je ne sors pas du lot car si c'était mon cas, je ne serais pas là à taper sur mon clavier. Si aucun personnage ne vous vient à l'esprit, ce portrait vous aidera ( crcrcrcr - rire démoniaque) à mettre des visages sur la sillouhette que nous allons peindre.

Le prétentieux c'est d'abord une personne qui ne doute pas; ni de lui-même, ni de ses capacités intellectuelles.. il affiche une assurance et une suffisance hors norme ! De plus, il est vaniteux, imbu de sa personne et aime à être complimenté ! Il se considère presque infaillible et ne manque pas ainsi d?affronter les autres, qu'il considère comme des "adversaires" (car en manque de bravoure) pour prouver - encore et toujours - qu'il est le seul et unique détenteur de la Vérité suprême. Il lit, apprend, mais pas pour lui (... il n'en a pas besoin !) mais pour les autres, pour leur apprendre, pour leur montrer qu'il en sait des choses ! Les plus avisés le trouvent ridicule, à étaler sans cesse son ignorance avec une telle prétention, mais le jugement de ses détracteurs ne compte pas tellement à ses yeux : après tout, s'ils le jugent si mal c'est qu'ils ne le connaissent pas réellement... Son orgueil - qui risque de le faire éclater un jour - fait qu'il se permet de juger les autres sans le moindre remord ...sinon très tardif. Ayant une très haute idée de sa personne, il donne, couramment et à tout le monde, des leçons d?honnêteté, de sagesse et de spiritualité ... Il n?applique évidemment pas ses principes : en général, il est assez paresseux.
Il méprise les autres ainsi que leur travail et n'a pas honte à minimiser et ridiculiser ce que les autres apportent. il se prend pour un justicier qui combat le blâmable, là où il se trouve ... il finit par voir le mal dans presque tout ce que disent ceux qui ne partagent pas son avis, il est alors " forcé" de leur faire la morale. A coté, il fait semblant d'estimer tout ce qu'il juge en-dessous de ce que lui apporte. Et comme il s'est lui-même proclamé comme le "comité de censure " pour le cerveau des autres, dont il se sent défenseur, il s'est porté garant de ne leur fournir que ce qu'il jugera bon pour eux, agissant en bon berger devant toutes ces brebis égarées ...

Lorsque le prétentieux est démasqué - à force de dire des bêtises partout et sur tout, on tombe sur des personnes intelligentes qui nous corrige - il ne va quand même pas avouer son tort ou sa bêtise mais va reporter sur son détracteur les accusations dont il fait l?objet ! Quand vous lui repprocherez l'arrogance, il vous accusera de susceptibilité exagérée! Cela lui permet de renverser les rôles, de se poser en victime et de discridibiliser toutes les bonnes vérités dites à son sujet ... à croire qu'il n'y a pas d'espoir de lui faire entendre raison.

Le prétentieux s?invite; colle et parasite le milieu dans lequel il a choisi de faire l'étallage de sa "science infuse". Il ridiculise, attaque, donne des leçons aux autres qui ne tardent pas à lui laisser la place tellement l?air est devenu irrespirable en sa compagnie. Car le prétentieux ne respecte rien ni personne, surtout pas ceux qui ne lui ressemblent pas, ne l'applaudissent pas quand il joue au professeur... pour avoir le droit au respect, il faut être de son avis, et derrière lui !

.. Et le sel dans tout ça ?

L'arrogance, la prétention et le pédantisme étouffent; c'est le moins qu'on puisse dire ... j'espere que ce petit texte a réussi à retranscrire toute l'atmosphère asfixiante dans laquelle vit, et fait vivre, le prétentieux ... Il devient ainsi beaucoup plus facile de comprendre toute la valeur de l"humilité.

Etre humble, c'est reconnaitre sa fragilité, ses limites et ne pas avoir peur de sa vulnérabilité : avouer qu'il est impossible pour nous humains de tout contrôler, d'avoir toujours raison, de tout savoir; qu'il est possible qu'on se trompe, qu'on se blesse, qu'on souffre ... une personne humble a peur. En effet, la peur repose sur le sentiment qu'on ne contrôle pas tout, que nous sommes vulnérable à tout ce qui a précédé : la peur est donc une connaissance que la personne acquiert : elle accepte l'experience de la peur ( base de l'epreuve divine pour l'Homme).

La personne humble a donc acquérit la connaissance de ses limites et donc elle se débarasse de cette "suffisance" qu'affiche le prétentieux, voilà pourquoi l'humilité est une forme d'intelligence de la vie : car elle implique que la personne humble a su individualiser les limites propres à sa condition humaine, les regarde en face, les accepte, non pas pour s'y renfermer mais pour pouvoir les dépasser, tout en faisant attention à ne pas transgresser et abolir les limites du respect qui la lie aux autres, pour qu'autrui soit et respire.

Le prétentieux, par son arrogance, témoigne de sa bêtise et de son ignorence car ses limites intellectuelles échappent à son intelligence, il n'en est pas conscient. L'humilité se place, entre cette prétention ( délire de puissance ) et la lacheté ( peur ankylosante de ses limites ) : c'est la conscience des limites individuelles pour pouvoir aller au-delà.

L'humilité est la soeur de la foi et elles sont curieusement complices, comme nous l'a enseigné notre prophète (saws) : l'une ne s'élève pas sans l'autre et quand l'une chute, sa soeur en souffre. Rien de plus logique puisque l'arrogance correspond à une hypertrophie démesurée de l'Ego, le coeur en devient alors de + en + empli de l'Amour pour soi, de sa personne, il y a donc automatiquement de moins en moins de place pour Dieu...

Pour mieux comprendre pourquoi les arrogants sont exigents envers autrui, il faut plonger en profondeur.. au centre du coeur. Le prétencieux arrogant est exigent envers les autres, parce qu'au fond, il est déçu de lui-même. Cette déception est dûe d'une part au nombre astronomique de péchés qu'il collectionne ( puisque le coeur est malade ) et d'autre part, de façon correllée, à une incompréhension du concept de culpabilité/repentir en Islam. Cette difficulté à rester aussi droit qu'il le veut et prétend le dérange, le hante et lui fait mal. Voir les autres commettre les mêmes erreurs mais sans y associer sa culpabilité le met en rage ... d'où toute cette exigence rude et sévère envers ceux qui l'entourent. Alors qu'à l'image du prophète (saws), + nous sommes exigents envers nous même, moins nous le sommes envers les autres ...

... Et le sel dans tout ça ?

Cette humilité perdue appelle toute la grandeur de l'homme, oui celui avec un petit "h" : la grandeur de l'homme qui se sait ordinaire. Elle est ce sel, que nous ne consommons pas tout seul certes, mais sans lequel rien n'aurait de goût: Le courage, l'intelligence, le pouvoir sans humilité ne sont que pédantrie, orgueil, bêtise, folie, prétention et tyrannie... Comme le sel, c'est elle qui permet de conserver tout le reste. Mais, comme le sel , qu'on extrait des océans, elle n'est pas simple à acquérir : il lui faut la longue patience de la sédimentation sous les rayons ardents du soleil, avant de pouvoir en faire la récolte !

Le plat que j'ai présenté aujourd'hui ... manque de sel à mon goût.

Allahouma a7yini miskinane wa amitni miskinane
Allahouma j3alni kabirane fi a3youni nass, saghirane fi 3ayni
.

 

Commenter cet article

swimirus 15/01/2007 20:46

sympa le blog!!c tout ce que je peux dire pour l'instant vu que je viens de le decouvrir mais t'inquiete je te ferai part de mes prestations8)la petite bande est toooooooooooop!!je kiffe!!!

Naz 12/01/2007 23:03

C'est de l'humour la bande !!
waw les constipés !!
t'inquiete nowbi moi la bande jl'ai trouvée trop rigolote :D

Chi 7ed 12/01/2007 22:41

Waw! La bande qui défile en bas de la page, est un gd signe d'humilité et de modestie!

Z alias TEM 09/01/2007 16:30

Le plat que tu as présenté aujourd'hui...manque de sel à ton goût: c'est bien comme ça meme les personnes hypertendues qui suivent un régime pauvre en sel pourront le déguster!
En fait arriver à ce stade d'humilité n'est pas du tout facile et évident, il faut se reprogrammer se réeduquer, réapprendre à réfléchir. Comme tu as dit il faut la longue patience!
Et comme tu l'as bien dit, pour etre humble il faut etre conscient de ses propres limites, il faut arreter de rever et de se mentir et se tromper (la forme la plus grave du mensonge à mon avis)!
Je me retrouve dans bcp de traits de caractère de ce prétentieux, et dans certains traits de caractère de cet humble, je m'interroge ts les jours sur mon évolution, j'essaye ts les jours de réduire les premiers traits et de renforcer les deuxièmes, et chaque fois que je progresse, que j'avance et que je m'améliore, je me sens mieux, la vie a un goût meilleur, je me sens plus heureuse...le passage de la prétention à l'humilité est un travail difficile, mais chaque fois qu'on avance d'un pas on oublie les difficultés rencontrées et on essaye d'atteindre le but! Il faut juste faire le premier pas et revoir notre vision et notre compréhension des choses qui n'est pas tjrs juste, je diaris meme qui est souvent fausse!

Le proprio 09/01/2007 19:16

tu as tout compris ! ... passe moi le sel ! :)