J'aimerai arrêter le temps ...

Publié le par L'éLément N

J'aimerai arrêter le temps ...

... Pour comprendre après quoi l'on court.


Certains courent derrière le gain et le profit, d'autres derrière l7assanates, d'autres encore courent vers des mirages et des illusions, ou derrière l'Amour de leur vie, d'autres vers la mort, puis y en a qui courent derrière les autres, sans cesse, à leur rappeler leurs fautes de parcours ...

J'aimerai arrêter le temps pour qu'on puisse nous arrêter dans notre course, faire une trève, une pause, pour jeter un regard en arrière sur le chemin parcouru ... pour prendre le temps de vérifier que nous courons toujours derrière le même objectif et qu'on ne s'est pas égaré en chemin ... J'aimerai arrêter le temps ! pour me reconcilier avec lui ... avec les hommes, avec moi-même. Je ne comprends plus le temps, je ne comprend plus le monde, je ne comprends plus les gens .. je ne me comprend plus. J'aimerai arrêter le temps .. pour qu'il m'explique !

Le temps ... cette musique eternelle que personne n'entend mais sur laquelle tout le monde danse ... notre vieillisement n'est autre que le frottement de notre corps contre lui.. il est là et il nous délabre. Cette nuit là, j'ai décidé de faire une pause et de prendre le temps de l'écouter, le rendre Mien: prendre MON temps, pour M'ecouter... en priant.

Celui par lequel je respires,
Celui qui m'a créé avant même que je n'existes,
Celui qui tient l'univers dans Sa main...
Me parle enfin, et je lui parle.


J'aime la douceur du vent qui me caresse le visage, le mariage de la mer et du ciel à l'horizon, j'aime les roses et leur parfum.. la Vie est belle ! .. belle à en pleurer .... ce soleil suffisemment doux pour nous rechauffer sans pour autant être capable de sécher nos larmes ...douce existence et splendide harmonie d'équilibres ! j'aime la Vie...et je ne comprends pas la guerre.
J'aime l'humour, j'aime l'intellect, j'aime la rigueur, j'aime cette pincée de fantaisie qui donne gout à la vie, j'aime les sourirs, j'aime les mots qui guerissent nos maux, j'aime les regards perçants criant la sincérité , j'aime la perseverance et l'espoir, j'aime la foi et les valeurs, j'aime les larmes, ces cristaux qui purifient notre interieur ... j'aime l'Homme .. et je ne comprend pas le crime.

Comment peut on être capable de tuer ? de ôter une vie ? une vie qui vaut chez son Créateur toutes les vies !
" man 9atala nafssan bi ghayri nafssine ... fa ka2anama 9atala nassa jami3ane "


il est mort hier ... comme beaucoup sont morts d'ailleurs. Mais pas tous ont quitté ce monde, certains sont toujours vivants, mais tu ne les vois plus .. il ne sont donc plus là, tu les a oubliés : il sont mort ... combien en tue-t-on chaque jour à ce rythme là? L'indifference est plurielle : certains tuent en executant et d'autres laissent mourir en oubliant.... Cette indifference qui fait que nous avons toujours besoin d'un drame pour nous ouvrir les yeux ! pour réaliser que nous ne sommes pas seuls sur cette planète et que la solidarité est une responsabilité, un devoir et non pas une faveur, un "plus".

L'indifference face aux crimes, face à la situation actuelle en palestine, en irak, au liban ... comment sommes nous devenus si insensibles ? les politiques sanguinaires, dans leur jeu médiatique, nous ont habitué aux massacres et à l'horreur ... à tel point que les vies ne sont plus que les "pertes" et les morts plus que des chiffres, des "statistiques"... Et en plein coeur de l'horreur, on trouve encore le moyen de juger les autres et de les blâmer ... désolé mais la vengeance, dans le droit, contre le génocide ne sera jamais un crime !
On ne peut plus rien enlever à ceux qui n'ont plus rien ... père torturé et assassiné, mère violée puis tuée, soeur kidnappée et frère écrasé par un char ... il y a des epreuves comme ça, d'où l'on peut sortir vivant, mais mort .. mort de l'interieur. Peut-on être considéré comme vivant après de telles epreuves? Sacrifier sa vie - ou du moins ce qu'il en reste - ne devient pas une si lourde tache ...

Mais il existe aussi d'autres formes d'indifference, tout aussi mortelles : comme ne pas vouloir faire l'effort d'aller vers l'autre, de regarder avec ses yeux à lui, de cesser de la diaboliser, d'essayer de le comprendre , parler son langage pour qu'il comprenne... pour le toucher. Refuser de faire cet effort est une forme d'indifference: attendre que la personne dans le besoin vienne vers nous au lieu d'aller la chercher là où elle est.

Face à ces indifferences, rares sont ceux qui font l'exception .. Et il m'est triste de constater que cette exception est en majorité non-musulmane, devant le silence "mortel" de nos co-religionnaires, je ne parle pas du silence/ absence de mots ( ce n'est pas ce qui manque chez nous ) mais plutot du silence/ absence de réactions adéquates.
Je me trompe peut être ..non pas sur le discours muet des musulmans, mais plutot sur la définition de ce qui est " islamique " .. il y a parfois + d'islam dans ce que des non-musulmans disent et font, que dans les discours "islamiques" de nos pieux sermoneurs et dans leur actes ...

Tout le monde parle mais pas tout le monde agit ... nous "disons" l'Islam mais nous ne le vivons pas, ou ne le vivons plus pour être précis ... Il était une façon de vivre, nous l'avons rendu une "façon de parler"- des expressions vidées de leur sens pour ouvrir, decorer et cloturer nos discours - Il était jardin où s'appaisaient les coeurs, nous l'avons rendu tribunal des intentions et des erreurs.

J'aimerai arrêter le temps .. pour prendre le temps de nous auto-critiquer.

Tant de discours idéalistes ... si loin de la triste réalité de notre quotidien ... Quand les paroles de Dieu - le tout Misericordieux - et les ahadiths de notre prophète - la Misericorde offerte à l'humanité - deviennent une arme de condamnation aveugle et de jugements définitifs et hatifs, on comprend la situation actuelle ... Et malgré tout celà ils continuent avec leurs slogans ! Que si nous sommes tombés si bas, que le monde - presque - entier s'est détourné de nous, c'est la faute aux jeunes d'aujourd'hui; à leur éloignement des enseignements de leur religion et de ses principes, les traitant de futiles, insouciants, indignes, lâches, pueriles .... jusqu'à en oublier les veritables fautifs .. jusqu'à s'oublier eux-même.

Si tous ces morts, toute ces injustices subies par les musulmans à travers la planète, sont la responsabilité de l'insouciance de nos jeunes, noyés dans l'indifference; alors l'insouciance, l'ignorance et la futilité de ces derniers seraient la responsabilité de qui ? ... ne sont ils pas celle d'un discours religieux qui souffre d'anachronisme, castré de sa reflexion - l'essence même de son message - le voilà complètement sterile ... infecond, ne donnant plus de fruits.

J'aimerai arrêter le temps .. pour comprendre ce que nous voulons au juste.

" Ce ne sont pas les gens bien portant qui ont besoin d'un medecin mais les personnes malades " .. mais certains preferent s'enfermer dans leur ghetto ... ignorant l'autre, s'en "protegeant" qu'ils disent .. un medecin qui fuit son devoir ... les medecins sont desormais les bourreaux de ces personnes qui ont besoin de soins .... c'est l'indifference même que de s'enfermer et de rejeter l'autre, même si ce dernier est ivre d'erreurs.

Aussi, certains prétendent lutter - à leur manière - contre l'indifference; ils s'impliquent alors dans leur société mais uniquement pour donner des corrections à toute personne, dont la trajectoire de vie est trop courbe et pas assez droite, à leur gout ... Blesser l'autre dans son egarement, dans le + profond de son être, au nom de la Vérité et de l'Islam, au Nom de Dieu ... est celà le message islamique ? est ce celà l'exemple prophètique ? ... Diminuer l'autre ne nous rendra jamais plus intelligent .. il faut condamner le blâmable oui mais comment ?

Insister sur l'importance capitale de ne pas juger les autres dans l'ignorance et avec arrogance, ne signifie ni excuser le mal ou fermer les yeux sur les écarts de conduite, ni interdire de condamner le péché ou de discipliner les fautifs. Une société qui ne peut juger ses membres lorsqu’ils enfreignent la loi est condamnée à l'anarchie et finalement à l'autodestruction : sans système judiciaire, ni procès en cas de violations de la loi, il n'y aura jamais de Justice ! le jugement est indispensable.

Ma remarque ne s’oppose pas au fait de juger, mais à cette autre forme d'indifference qui refuse de faire l'effort de comprehension; à cette attitude inflexible, arrogante voire orgueilleuse de ceux qui se permettent de critiquer constamment les autres ! Cette forme d'orgueil découle d'un amour démesuré pour Soi-même et pour sa propre manière de voir et de comprendre les choses ... alors on critique, on juge, non dans l'objectivité - tel que Dieu le fait - mais selon nos propres préjugés ... Or une personne remplie d'elle même n'a que très peu de place dans son âme pour Dieu ... Plus une personne est exigente avec son entourage, moins elle l'est avec elle même, devant Dieu ... L'exemple de notre prophète est frappant : il n'a jamais demandé à ses compagnons autant qu'il n'exigeait de lui-même, allant jusqu'à blamer ceux qui essayaient de l'imiter dans la rigueur de ses pratiques ! Exigeant envers lui-même " wa bil mou2minina ra2oufoune ra7im "

Il nous a appris aussi que le jugement qu'on porte contre les autres sera porté contre nous .. " Mane la yar7ame lane your7ame ! " .. je pense à tous ces precheurs, pourtant si jeunes et sans experiences qui ne démontrent aucun esprit de pardon, blessent les autres dans leur intimité, et en public... oubliant qu’ils commettent les mêmes fautes.. il faut cesser ! Cesser de faire de nos opinions, de nos idées personnelles sur le Devoir ou de notre interprétation des textes sacrés un critère pour juger les autres. Il faut arrêter de condamner ceux qui ne se conforment pas à notre idéal... il faut cesser d'interpreter les intentions des autres, prétendre connaître leur pensée, violer leur amour-propre .. et tout celà au nom de Dieu.

Attitude sévère et accusatrice... il faut faire la part des choses entre un conseil, une critique offerte dans la douceur du jugement et une critique motivée par la simple volonté de "dénoncer" l'erreur - le Mal - et en public... qui n'a jamais été une prescription islamique - L'Islam aillant toujours appeller à "Satr". Precher pour quoi faire ? precher pour precher ou pour arriver à provoquer un changement, une amélioration chez l'autre .. l'amener à la rédemption, à se réconcilier avec lui même, avec sa nature, avec Dieu ..." atawba " ?
La sencure, la menace, l'arrogance, la sévérité ... n'ont jamais abouti et ils n'aboutiront jamais parce que comme nous a appris notre clément prophète : " Ina Allaha rafi9oune you7ibou Rif9 " ( Allah est Doux et Il aime la Douceur )

"Tout bas, l’argile disait au potier qui le pétrissait : "Considère que j’ai été comme toi... Ne me brutalise pas ! "
[Omar Khayyam - Rouba3iyates]

J'aimerai arrêter le temps .. pour qu'on prenne le temps de faire le décompte de NOS erreurs, NOS maladresses, le décompte de toutes les personnes que nous avons perdus ou laisser mourir à cause notre indifference à fournir l'effort de comprehension ... prendre le temps de réflechir à tout celà.

Ne savent-ils pas que parfois pour parler aux autres et les toucher, il est préferable de se taire?
Alors devant Dieu .. et au nom de tous les morts, svp taisez vous ... on entendra.

 

Commenter cet article

lili85 13/06/2007 21:41

time finish by killin' us .....................just remember

Une lectrice 31/03/2007 17:39


Moi aussi, je souhaiterais arrêter le temps maintenant pour certaines raisons que tu as évoqué là haut dans ce beau texte.
 

Cette phrase :
 


 

(IL NOUS A APPRIS AUSSI QUE LE JUGEMENT QU'ON PORTE  CONTRE LES AUTRES SERA PORTE CONTRE NOUS)
 

Est vraie , d'ailleurs on vient de me dire "revois toi un peu",chose que j'ai déjà  dite à une personne .
 

La différence c'est que l'intention de la personne qui est celle de m'abaisser est loin d'être similaire à la mienne lorsque j'ai prononcé ceci dans une autre circonstance.
 

Je me confesse, peut être oui parce que comme tu dis, "IL FAUT FAIRE
LA PART DES
CHOSES  ".
 

Enfin de compte tes mots ont réussi à calmer certains de mes maux , en espérant que LE TEMPS réussira à les guérir.
P.S:
Dommage que c'est difficle de pirater tes écrits ,mais la tof me sera bénéfique pour le moment .MERCI

Z alias TEM 09/01/2007 22:55

mais ou sont les commentaires? je n'arrive pas à tout lire! ou est la suite?

Z alias TEM 09/01/2007 22:54

mais ou sont les commentaires? je n'arrive pas à tout lire! ou est la suite?

Z alias TEM 09/01/2007 22:43

Je ne suis pas une pirate internet, j'ai juste fait un copier coller à partir du forum :-D (je suis intelligente= ça c'est le top de la prétention)
Je suis d'accord avec toi dans ce que tu as dit, mais ce qui est plus grave pour moi est de ne pas appliquer ce que je sais. C'est vrai que ne pas chercher à savoir et ne pas chercher la vérité est aussi grave, la personne n'évolue pas, devient aréactive et inerte si elle s'arrete juste à ce qu'elle sais...
ya rebbi tsme7 lina w teghfer lina w tr7emna, parce que ds ts les cas, on sera ( en tt cas moi) incapable de répondre aux questions le jour du jugement!