Restaurer la paix dans l’esprit des enfants

Publié le par L'éLément N

Une société braquée sur des conceptions caduques.

A problèmes nouveaux, il faut une pensée nouvelle.

L’enfant d’abord.

A vrai dire, toutes ces affaires de paix, de désarmement, de conflits, de dissuasion, de guerre m’échappent un peu. Mes préoccupations, celles d’un homme de science, ne me qualifient guère pour en débattre. Aussi bien serai-je bref. Dans un monde où règne la discrimination, la discrimination sur le plan racial, la discrimination sur le plan industriel, la discrimination qui intervient même jusque dans un transfert équilibré de la technologie, dans un monde déshumanisé, déshumanisé sur le plan industriel, déshumanisé sur le plan institutionnel, déshumanisé sur le plan des échanges commerciaux (nous savons tous ce qu’il en est des multinationales et de leur rôle dans le monde, et particulièrement dans le tiers monde), dans ce monde donc où tout est fraude et mensonge, où tout est corruption politique, nous croyons détenir la réponse ultime à tous les problèmes.

Pour ne s’en tenir qu’à ces quatre phénomènes : discrimination, déshumanisation, mensonge et politique, j’en viens à me demander ce qu’est la paix. La paix dans l’esprit des hommes ! Êtes-vous en paix avec vous-même ? Chacun de nous devrait se poser la question. Je suis certain que si la paix pouvait s’acheter avec de l’argent, bon nombre d’entre nous chercheraient à l’acheter. Ce qui est désespérant, c’est que le monde possède un argent ce cette sorte, un argent à acheter la paix, si j’en crois la plupart d’entre vous. Alors quel est le problème ? Quels sont les problèmes ? On peut se demander pourquoi nous ne nous attelons pas à découvrir cette monnaie d’échange qui permettrait d’acheter cette paix. Ce n’est certes pas la peur qui nous empêche. Alors ? Je crois que l’Année internationale de l’enfant nous a donné une bonne occasion de réfléchir, de porter toute notre attention sur les enfants, ces adultes de demain, ces citoyens d’une société nouvelle qui saura mieux ce qu’est la paix et tout ce qui lui fait cortège que notre société, braquée sur les grandes puissances, dont les conceptions sont dès aujourd’hui caduques et qui, selon moi, se soucient fort peu de désarmer. Il n’y a guère qu’une semaine, je lisais dans un journal ce qu’il en serait aux Etats-Unis d’Amérique d’une attaque nucléaire. La paix dans l’esprit des hommes ! Décidons-nous à mettre en œuvres des programmes pour les enfants, des programmes qui substitueraient à nos terreurs un esprit de paix, des programmes qui restaureraient la paix dans l’esprit de nos enfants. Ce sera là plus efficace que nos lamentations : polluer le monde avec nos armements, fini ; la recherche militaire, finie ; les grandes puissances, finies. Fini aussi le déluge verbal. Ce qu’il faut, c’est un monde nouveau, une pensée nouvelle, de nouveaux programmes d’éducation pour les enfants.

Telles sont mes modestes considérations, celles d’un homme de science, vice-chancelier de l’Université de Lagos, au Nigeria. Mais je suis convaincu qu’il n’est pas d’autres voies pour atteindre ce que nous cherchons tous : la paix.

Kwaku Adadevoh

___

Source : La guerre ou la paix ?

Tribunes internationales

Unesco

Publié en 1980  par l’Organisation des Nations Unies, Pour l’éducation, la science et la culture.

Publié dans Entre guillemets

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article