[Lie-tseu] - le Mot et la Chose

Publié le par L'éLément N

Dans la région de l'Est, vivait un homme du nom de Yuan King-mou. Comme il se rendait en voyage, il faillit mourir de faim en cours de route. Un brigand de Hou-fou, du nom de K'ieou, le vit et lui apporta à boire et à manger pour le fortifier.

Yuan King-mou se fortifia trois fois, et, revenant à lui, il dit : "qui êtes-vous?"

L'autre répondit : "je suis de Hou-fou et je m'appelle K'ieou".

Yuan King-mou dit : "N'es-tu pas un brigand? Quoi ! un dépravé m'aurait-il nourri ? Mon sens de la justice m'interdit de manger de ta nourriture !".

Alors, penché en avant, les deux mains au sol, il s'efforçait de tout vomir, mais il n'en sortait qu'un gargouillement. Sur quoi, on le vit s'affaisser et il mourut.

Il est vrai que l'homme de Hou-fou était un brigand, mais nourrir un voyageur n'est pas un acte de brigandage. Que le voyageur se soit refusé à assimiler ce que son bienfaiteur lui offrait en le considérant comme le fruit du brigandage, c'est là un malentendu entre le nom et la chose.

[Lie-tseu]

___________________________________

C'est le danger des vocables : lorsqu'on utilise le même vocable pour désigner le mot et la chose qui ont des caractéristiques communes, nous tombons facilement dans la réduction de la chose au mot qui la designe.

Remplacer "chose" par "personne" et vous avez là une leçon de vie Exclamation

Publié dans Entre guillemets

Commenter cet article