[Rûmi] - Les juges

Publié le par L'éLément N

Ne soyons pas comme ceux qui se débattent
inutilement en bavardages, critiquant leurs propres
frères et partant en guerre contre tout ce qui leur
déplait, tels des don Quichotte se battant contre des
moulins à vent sortis de leur imagination.

Voyons nous-même ce que nous pouvons faire dans la
voie du bien et passons sur ce que les autres n'ont
pas fait.
Cessons donc de condamner les actes de nos
frères, du seul fait qu'il ne proviennent pas du "moi".
Ce "moi" avec un grand M, un grand O et un grand I, qui
ne se trouve pas assez grand encore. Ce "moi"qui nous
fait réaliser et détruire de belles choses avec une
grande rapidité.

Il ne peut accepter ni frères ni
amis. Il ne peut même pas s'accepter lui-même et
s'autodétruit dans sa confrontation avec les problèmes
de la vie.

"Et pourquoi regardes-tu la paille qui est dans
l'oeil de ton frère, tandis que tu ne vois pas la
poutre qui est dans ton oeil?" disait Jésus.

"Lorsque tu pointes ton index vers ton frère pour
montrer l'action qui n'a pas plu à ta pauvre
cervelle, tu ne vois que l'index mais les quatres autres
doigts te désignent."

Chacun se doit de reconnaître, en toute honnêteté,
qu'il est plein d'impureté et d'intentions
négatives bien enfouies. Certes, Dieu est capable
de nous doter d'un corps pur, de cristal ou d'or.
Mais il l'a fait de chair, avec des faiblesses et
des impuretés. Dieu nous a créés ainsi pour faire
taire notre orgueil et pour que nous nous
abstenions de critiquer les faiblesses d'autrui.

Nous avons tous en nous une chose propre,
source de pureté: le coeur.
Hélas, même lui, nous cherchons à le souiller.
Pourtant, il est la seule partie de nous-même
par laquelle nous pouvons obtenir la pureté de l'esprit
et la propreté du corps.

Nettoyons notre coeur et il se purifiera.

N'est-ce pas que tout cela est beau?

Oui, surtout si on le réalise...

[JalalouDine aRouMi]

Publié dans Entre guillemets

Commenter cet article