Dépêche MAP - complot du 20 Février

Publié le par L'éLément N

presseRabat, 15/03/2011 - La Direction de la Surveillance du Territoire (DST) a révélé le démantelement d'un réseau terroriste visant la déstabilisation du Royaume chérifien à l’approche d’importants pourparlers onusiens sur l’affaire du Sahara prévus en avril prochain, a déclaré hier le porte-parole du gouvernement marocain Mr Saïd Naciri lors d’une allocution télévisée. « Les marocains savent maintenant qui sont leurs détracteurs » a-t-il affirmé. Les doutes autour de la prétendue spontanéité des manifestations organisées le 20 février dernier se sont vus confirmés : ces jeunes agiraient au nom d’une organisation, active depuis plusieurs années déjà sous le ciel marocain et servant un agenda étranger.

Eric Denecé, directeur du Centre français de recherche sur le renseignement (CF2R) et l’un des meilleurs spécialistes de la question, a estimé que ce type de complot « ne pouvait être l’œuvre que d’une organisation structurée». Les analystes et experts américains privilégient la piste d’Al-Qaida, alors que les autorités marocaines préfèrent en rester à leurs eternels épouvantails, responsables de tous les maux du Royaume depuis son indépendance.

Ainsi, et toujours selon le porte-parole du gouvernement, certains membres du mouvement "20 février" auraient participé à des cours de maniement d’explosifs et de techniques de guérilla urbaine dans les forêts du Venezuela, ainsi qu’à des formations en stratégie de propagande dans les camps du Polisario. « Nous avons des photos retouchées au Photoshop que nous présenterons à la Cour, le moment venu » a-t-il poursuivi. Le ministre de l’Intérieur marocain a quant à lui annoncé qu'un important cargo a été saisi par la police maritime aux cotes de Sidi Ifni, il transportait des milliers de pétards portant l'étoile sahraouie. " Cette opération aurait pu faire des victimes à une échelle sans précédent !" s'inquieta-t-il. Le chef de la Police Nationale, Charki Driyef, a lui attesté que le complot a été déjoué dans sa phase finale de préparation et a fait état de plusieurs arrestations. Des uniformes de l’armée algérienne auraient été retrouvés dans l’armoire des principaux prévenus.

Le cerveau de l’organisation serait un certain Mustapha Lmonadil, 35ans, diplômé en littérature espagnole et chômeur depuis, converti au chiisme puis au christianisme. Il tient un blog en langue espagnole et plusieurs articles du quotidien Al Pais ont été retrouvés dans les tiroirs de son bureau. Malgré toutes ces preuves irréfutables, l'inculpé s’est refusé à tout commentaire. L’autre leader du groupe, Louafi Bouchkara, a quant à lui bien voulu accorder une interview à la chaîne télévisée 2M - juste après la séance de SPA comprise dans le séjour gracieusement offert par le ministère de l’Intérieur au Palmeraie Golf Palace de Marrakech. Il y avoue avoir reçu une proposition des plus attrayantes de la part des séparatistes sahraouis pour mener à bien cette manifestation, mais face à l’offre du Makhzen, il a choisi de rester fidèle à son Roi, par patriotisme precise-t-il.

Le front indépendantiste aurait en effet, de sources sures, demandé à ces jeunes d’effectuer des repérages au sein de plusieurs villes du Royaume, sous couvert des manifestations, en vue de déterminer les éventuelles cibles de l’attaque. Les prouesses des services secrets marocains ne se sont pas limités à démasquer les commanditaires mais sont même parvenus à identifier les potentiels exécutants : il s’agirait, preuves à l’appui, des extra-terrestres. En effet, de hauts responsables de la NASA confirment avoir intercepté des communications satellitaires codées en provenance de Tindouf, envoyées en direction de Mars. Le décryptage serait en cours au Johnson Space Center à Houston en collaboration avec le Mossad.

Une dizaine de jeunes blogueurs marocains ont également été appelés à comparaître devant une commission d’enquête. Le procureur général du Roi près la Cour suprême, Adil Lehnine, a annoncé la douleur couleur « ce sera tolérance zéro pour tous les traites ! ». Alors que la rue marocaine est encore sous le choc, de nouveaux manifestants sont descendus dans les rues. Devant l’invalidité documentée de toutes les institutions nationales truffées d’opportunistes et d’incompétents, ces jeunes patriotes appellent le peuple à se rassembler autour de son jeune monarque. Certains exigent une révision de la Constitution qui limiterait les pouvoirs du gouvernement et du parlement au profit du pouvoir royal tandis que d’autres réclament l’abolition même de cette Constitution ainsi que la dissolution du gouvernement et du parlement. Une bay’â annuelle au Roi est suffisante puisque les pouvoirs se concentrent en sa personne.

Cette nouvelle manifestation, qui était l’initiative du cercle des jeunes démocrates marocains (CJDM), a très vite reçu l’approbation officielle et les subventions nécessaires à sa campagne médiatique nationale et internationale. Des bruits de coulisses parlent d’un projet qui inscrira encore une fois le Maroc au panthéon des records : pour faire face à cette horde de terroristes qui demandent la démocratie, les nantis du CJDM vont fabriquer avec l’argent du contribuable, la plus grande khmissa en or massif au monde, sur laquelle sera gravé « Che3b, ma t9ich bladi ! ».

Commenter cet article

minibixx 04/03/2011 20:47



Fiction ou vision ? 



Aahd 03/03/2011 22:13



Rions de notre sort, c'est tout ce qu'il reste.. Le fond atteint, creusons jusqu'à y laisser nos ongles et notre conscience mais surtout, n'oublions pas de bien ramener la terre sur notre dignité
pour qu'ils marchent dessus, quand ça ne leur sert pas d'urinoir.