Dis papa .. (3)

Publié le par L'éLément N

dis3

Dis papa, un copain à l'école m'a demandé si nous, les croyants, on peut prouver que Dieu existe ?

Dieu n’existe pas. Il est le Créateur de l’Existence, il est donc logiquement au-delà de cette Existence. Il n’est pas une chose qui s’offre à nos sens. Le verbe « exister » ne s’applique qu’aux objets de notre perception. Dieu est le seul être incréé, cause de Lui-même. Ainsi Dieu n’existe pas ; Dieu est.

Le terme  « prouver » n’est pas adéquat non plus. Parce que « la preuve » est l’outil des sciences expérimentales, et comme  Dieu, par définition, est placé en dehors de notre champ de perception, il est donc aussi en dehors du champ de l’expérience. Voilà pourquoi Dieu n’est pas démontrable. Essayer de prouver l’existence de Dieu, c’est Le réduire aux dimensions de Sa Création. Quand on parle de Dieu, et pour être plus concis, on dira non pas qu’il existe des preuves mais qu’il y a des arguments, des "signes" pour reprendre le terme coranique. 

Mais l’absence de preuves en faveur de l’existence de Dieu justifie de croire qu’Il n’existe pas !

Non, l’absence de preuves n’est pas forcément une preuve d’absence. L’absence d’empreintes digitales de l’accusé sur l’arme du crime ne suffit pas pour affirmer qu’il n’est pas le meurtrier. Il devra fournir un alibi, c’est-à-dire prouver de manière irréfutable qu’il ne pouvait pas commettre le crime dont il est accusé.

Cependant, ce n’est pas parce qu’il n’y a pas de preuves qu’il  est pour autant légitime de penser que la foi est irrationnelle, ce serait limiter la Raison à la science expérimentale. Il y a une autre façon d’obtenir une vérité, en dehors de la connaissance par les causes : la connaissance par l’effet. C'est le raisonnement que nous avons fait la dernière fois.

Donc toute vérité n’a pas forcement besoin de preuves ?

Exactement. Penser le contraire c’est croire qu’il n’y a de vérités que dans la science. Si n’est vrai que ce qui est vérifiable, quand doit-on s’arrêter et considérer une preuve comme suffisante pour se passer d’autres preuves ? le risque est celui de la régression à l’infini, qui peut prendre la forme d’un totalitarisme de la Raison.  

D’autant plus que mêmes ces sciences expérimentales qui sont vérifiables se basent sur les sciences formelles : les mathématiques et la logique, qui elles sont basées sur des « premières vérités » non démontrables. A l’image des postulats (vérités énoncées non prouvées) en philosophie, la preuve par déduction en mathématiques repose sur des principes premiers indémontrables : les axiomes. Par exemple, quand on t'apprend à l'école que la somme des angles d'un triangle est égale à 180°, on ne te dit pas que celà n'est vrai qua dans la géométrie euclidienne. Si nous considérons les axiomes de la géométrie de Riemann, cette somme est supérieure à 180°. De même, la preuve par induction suppose des données empiriques - en amont et en aval - qui sont le fruit de constatations et non de preuves.

C'est ce que démontre Gödel en logique : aucune affirmation ne peut être prouvée sans référence à un corps de doctrine plus large ; la recherche d’une preuve  définitive ne peut s’arrêter que si l’on admet comme absolument vraie une parole initiale.

La foi des croyants est donc un raisonnement sain et parfaitement rationnelle. Remettre en cause la présence d'un Créateur, uniquement parce qu'il n'en existe pas des preuves, c'est rejeter mêmes les vérités verifiables des sciences experimentales.

Papa, c'est trop compliqué tout ça, je suis perdu .. je répond quoi à mon copain ?

Mais non fiston, c'est juste nouveau. Et toute chose nouvelle demande du temps pour être assimilée. Ecoute, dis à ton copain que Dieu c'est comme le sucre dans ton bol de chocolat chaud : il est là mais ça ne sert à rien de le chercher avec la cuillère. Tu ne le vois pas mais tu sais qu'il est là, parce que sans lui ton chocolat perdrait son goût.

Publié dans NowBi

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

Jamila 30/05/2011 10:27



"dis à ton copain que Dieu c'est comme le sucre dans ton bol de chocolat chaud : il est là mais ça ne sert à
rien de le chercher avec la cuillère. Tu ne le vois pas mais tu sais qu'il est là, parce que sans lui ton chocolat perdrait son goût." trop d'imagination mais vraiment ça va être très bien
compris comme idée.  je vous salue M. Chana!


Courage et bon continuation.



Amel 29/03/2011 04:43



Bravo, je découvre vos écrits et je salue en vous votre talent, puisse votre passion ne jamais s'éteindre.



MiMi 20/03/2011 13:48



Quelle logique !! C'est magnifiquement magnifique ...


Grand Merci à vous :)



minibixx 04/03/2011 21:40



Très joli article, j'aime beaucoup la dernière image, faire appel à l'imagination et au quotidien pour expliquer à un enfant de facon imagée les choses impalpables et de façon poétique... 



Lacommentationneuse 04/09/2010 00:08



La métaphore du sucre hm  elle est pas mal  !Sauf que malheuresement en abuser engendre  le diabète.. faut penser à autre chose.. Dieu est toujours là pour nous et jamais Il
ne nous feras de mal ( wa makana Llaho li yadlimahom wa lakin kano anfossahom yadlimon) ps: ton fils doit etre vraiment INTELLIGENT ===ton texte est difficile ou c'est peu etre mon QI
qui devient  défaillant anyway !Peace