Jusqu'ici tout va bien..

Publié le par L'éLément N

homme_qui_tombe.jpg

 

 

 

C’est l’histoire d’un homme qui tombe d’un immeuble de cinquante étages. Le mec, au fur et à mesure de sa chute se répète sans cesse pour se rassurer : «  jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien, jusqu’ici tout va bien ».

Mais l’important ce n’est pas la chute, c’est l’atterrissage.

La Haine, Mathieu Kassovitz, 1995

 

La voix off du générique de cet excellent film est une réponse suffisante à tous ces marocains qui ont vu en ce grand drapeau, un projet patriote et une jeunesse prometteuse pour ce beau pays. Oui j’en ai déjà parlé mais la bête que je suis est condamnée à ruminer les déboires de notre triste réalité indigeste.

 

 Certes il n’y a pas matière à dramatiser, ce n’est pas la pire trouvaille de notre gouvernement manchot de solutions politiques après tout, et ce sont des jeunes qui aiment leur pays et qui voulaient « faire quelque chose ».

 

 Oui jusqu’ici, pendant la chute, tout va bien. Tout va bien, comme dans un stade de football plein à craquer, quelques minutes avant qu’il ne s’effondre sur ses spectateurs qui n’ont pas voulu voir en ces fissures les prémices de sa chute.

 

 En tant que jeune militant associatif, je ne peux qu’encourager toute initiative émanant de la jeunesse de mon pays et aspirant à son développement. Mais ce qui  s’est passé à Dakhla dernièrement était une mise en scène grotesque : il ne s’agissait pas d’une action de noble patriotisme mais d’un ignoble nationalisme, indigne des marocains. Rassembler tous les tribalistes sous le même drapeau est une chose et essayer de cacher par un tissu de 60.000m2 les misères d’un peuple s’en est une autre.

« Le nationalisme est une maladie infantile, c’est la rougeole de l’humanité », disait Einstein. Faut-il rappeler que c’est sous les régimes totalitaires qu’il y a toujours eu la plus grande production de drapeaux ? L’Allemagne d’Hitler en est le meilleur exemple et là j’en retrouve la folie des grandeurs et la mégalomanie.

 

 Mais on me demande de « positiver », je vais essayer d’y trouver du positif..

 

 Il s’agissait d’un acte de patriotisme !

Si je me suis indigné d’une si colossale perte de temps, d’argent et d’énergie c’est bien par patriotisme, parce que j’aime mon pays. Mais je n’aime pas ce que certains en font. Ce drapeau je n’y vois rien de patriotique : Si le Maroc veut récupérer son Sahara ce n’est pas pour retrouver ses enfants sahraouis, mais parce que son sous-sol regorge de minerais, de phosphate et de pétrole. Voilà où se situe la limite du patriotisme de notre gouvernement. Jusqu’à quand devrons-nous supporter cette politique du prestige et du tape à l’œil qui à chaque fois bat son propre record de futilité ?

On nous impose une sorte de nationalisme où l’on cherche à vendre de l’image. Ainsi toute critique devient une fissure dans le paysage. Nos dirigeants veulent faire du Maroc une grande carte postale à vendre aux touristes et donc les revendications, les réclamations et les dénonciations sont perçues comme des taches qui dévalorisent le produit.

 

 Il s’agissait de défendre l’intégrité du territoire national !

Je veux bien le croire, mais faudrait faire de la véritable politique pour cela et ne pas se laisser berner par ce dernier coup de théâtre. Et si notre gouvernement est tellement décidé à récupérer le Sahara par motivation patriotique, pourquoi n’ose-t-il même plus ne serait ce que revendiquer le retour de Ceuta et Melilla et des dizaines d’îles annexées par l’Espagne ? Pour ne pas risquer que cette dernière vote en notre défaveur dans l’affaire du Sahara qui n’est ni plus ni moins notre caverne d’Ali Baba.

Et puis vous aurez beau recouvrir tout le Sahara du drapeau marocain pour montrer que ce bout de terre nous appartient, l’identité ne s’impose pas. La force ne sert à rien dans les questions identitaires. L’expérience du Rif en est la preuve : selon les deniers sondages, il compte plus de 60% de séparatistes, malgré que leur république ait été dissoute il y a plus de 90 ans et après 50 ans d’embargos !

Pour reconquérir notre Sahara, il faudrait peut être court-circuiter les organismes internationaux comme l’a fait Feu Hassan II et organiser une troisième marche verte - la deuxième ayant été faite par les sauterelles.

 

 Il s’agissait d’une action symbolique !

La seule symbolique que j’y vois c’est le gouvernement qui envoie, vue du ciel, un bras d’honneur au Polisario, sans répercussion aucune sur le dossier du Sahara marocain, placé intentionnellement depuis 2007 dans la cave à archives de l’ONU. La véritable symbolique aurait été pour moi que l’initiative vienne de jeunes sahraouis qui se réclameraient marocains. Un slogan du genre « ici c’est le Maroc » est plus percutant que des jeunes de la métropole qui lancent « là-bas c’est chez nous ».

 

 Il s’agissait d’un exploit !

 Je n’en vois aucun personnellement : pour tisser le plus grand drapeau au Monde il faut de l’argent et du temps. L’argent, on peut en prendre autant qu’on le souhaite au peuple et le temps ce n’est pas ce qui manque chez nos responsables. Il n’y a vraiment pas de quoi s’enorgueillir.

 

 Rassembler les marocains en renforçant leur patriotisme ne passe pas par le gaspillage et la stupidité. Aucun pays censé ne cherchera à nous concurrencer pour ce record, quoi qu’ils aient les moyens d’en confectionner plus grands. Ceux qui se sont amusés à ça avant nous sont les enfants de la diaspora tibétaine - qui déroulaient un drapeau tibétain dans chaque pays européen visité par le président chinois - et Israël, qui d’ailleurs ne l’a même pas confectionné : c’était un cadeau des Philippines.

 

Pour renforcer l’appartenance des citoyens à leur nation, les pays développés misent sur la mise en place d’un Etat de Droit garantissant l’accès à la santé, l’éducation, le revenu, l’habitat.. Les Etats-Unis, par exemple, ont investi dans Hollywood et le sport. Ce n’est pas une coïncidence si la Chine connait une telle croissance et qu’elle ait remporté autant de médailles aux derniers Jeux Olympiques. Et nous, on laisse les gens crever de faim, de froid, sans toit ni source de revenu et on leur demande de frissonner au déploiement de quelques kilomètres de tissus. Certes les marocains frissonnent messieurs, mais de froid et de maladie.

 

14% de marocains vivent avec moins de 2 dollars/jour  (Banque Mondiale, 2007), 19% avec moins de 9 dhs (Haut Commissariat au Plan, 2007). 44% de la population rurale ne peut se soigner correctement, contre 29% en ville (ministère de la santé, 2009). 60% des marocains, analphabètes, ne pourront pas partager ce grand moment historique, parce qu’ils ne sauront pas le lire dans la presse. 30% des familles rurales non plus, parce qu’ils n’ont pas l’électricité pour avoir la télévision ! Et pratiquement un million de malvoyants, la moitié par cataracte, ne seront pas de la partie.

 

Ce sont ces marocains là que vous voulez voir frémir au déploiement de cette immense étoffe ? Mais peut être que ce ne sont pas ces marocains là que ce coup médiatique visait. Demandez, messieurs, aux citoyens qui ont perdu des proches lors de l’effondrement du minaret de la mosquée de Bab Al Birdaïne à Meknès, ou aux sinistrés des inondations de la plaine du Gharb  ce qu’ils pensent de votre patriotisme de bourgeois !

 

Ce drapeau, ou cette bêtise politique montre encore une fois la futilité d’un gouvernement arrivé à une phase critique. Il est peut être bien le pire qu’ait connu le Royaume depuis son indépendance, un gouvernement en manque d’idées, de solutions et surtout de volontés si ce n’est la volonté de faire n’importe quoi pour embellir l’image du Maroc aux yeux des étrangers, et détourner l’attention du peuple des vrais problèmes : du marketing de bas niveau. Et au lieu de miser sur les chercheurs, les médecins, les ingénieurs, les enseignants pour réanimer le Maroc, ils ont recours toujours aux mêmes visages périmés, à l’image de leur politique, pour en faire la promotion : Rachid El Ouali, Nezha Bidouane, Aziz Bouderbala..

 

Le cercle des jeunes démocrates marocains devrait plutôt, à mon sens et comme leur dénomination l’indique, se pencher sur la question de la démocratie dans leur cher pays. Et s’ils voulaient faire dans la symbolique, confectionner la plus grande camisole au monde aurait été plus pertinent pour défendre le combat pour la démocratie dans notre cher royaume. Mais la démocratie est le dernier des soucis de ces jeunes marocains qui ont passé leur vie à l’étranger et qui préparent leur carrière politique, vu qu’ils rentreront au Maroc dans quelques années pour hériter de la place de papa et tonton au gouvernement.

 

Bref ! Après ces moments de fierté, de gloire, les photos, les joies, les embrassades et  après l’instant d’émotion bisounours, je rappelle à tous ces vaillants patriotes que Transparency International vient encore une fois d’épingler le Maroc parmi les pays où règne le plus la corruption : 80eme en 2008 il dégringole à la 89eme place ! Cependant ce genre de record n’intéresse pas trop nos responsables ni nos jeunes militants démocrates. Mais ne vous inquiétez pas, ces derniers, après le plus grand drapeau, nous ont promis - de source officielle - qu’ils prépareront le plus grand « 9aleb d soukar » (cône à sucre) au monde, pour rendre le marocain encore plus fier d’appartenir à ce beau pays ! Voilà c’était ma minute de positivité..

 

Je rappelle également aux optimistes tout azimutes, que positiver face à pareille horreur c’est cautionner ! Cautionner la politique d’un gouvernement irresponsable, corrompu, corrupteur et méprisant qui organise le démembrement à feu doux du pays. Aucune perspective, ni politique ni économique, si ce n’est le profit de quelques uns. Les gens meurent de faim, de désespoir et le pouvoir n'a pour réponse que l'indifférence ou le futile. Et, par dessus tout, ose demander aux citoyens d’être fier de voir le Maroc à la une de l’actualité insolite du monde !

 

Si ça peut vous consoler, nous ne sommes pas les seuls malades, les chefs arabes jouent aussi à « qui a la plus grosse » : notre voisin Abdelaziz vient d’investir plus d’un milliard d’euros pour avoir une mosquée plus grosse que celle de Hassan II, encore un coup médiatique pour masquer la médiocrité de son règne, applaudit par les bourgeois en manque de frissons patriotiques.

 

Pitié, arrêtez avec votre folie des grandeurs ! à toujours chercher l’attention des cameras.. N’oubliez pas que le plus grand est celui qui fait de grandes choses sans être vu. A l’image de Dieu.

 

.. mais bon, " Le Maroc avance " droit dans le mur comme ils aiment nous le répéter, et puis jusqu'ici tout va bien !

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

KhaliD 26/05/2010 20:29




Salam Nawfel !


Je suis d’avis de rejeter ce marketing du patriotisme dans son expression la plus écœurante. Un bout de tissu aussi grand soit il ne peut cacher notre misère multiforme et, précisément et avant
tout, identitaire. En fait, le ridicule ne tue pas assez dans la sphère du pouvoir. Et j’irai plus loin, le ridicule est devenu avec le temps une vertu nécessaire pour ceux qui aspirent à accéder
aux responsabilités. Ces jeunes démocrates devaient donc faire leur preuve et quelle idée géniale que de cacher la poussière sous le drapeau national. Mais en l’occurrence, peut on essayer de
cacher tout cet immense désert, immense comme notre misère, sans se couvrir de ridicule ?  Cette image, un peu cruelle, résume bien ce que pensent la plupart des gens quand
ils voient ce genre de conneries à la télé …


J'ai quelques remarques mais avant je dois dire que ton article est remarquable dans la mesure ou tu brises le monopole du makhzen sur les questions du sahara et de la marocanité notamment.
Parcequ'il est clair que ‘’la populace’’ n'a pas le droit de dire son mot sur le sujet. D'ailleurs, on constate de plus en plus de répression de journalistes et d'activistes qu'on n'hésite pas à
mettre derrière les barreaux pour marquer au fer rouge les consciences. De nos jours, pour savoir que penser de ces sujets proclamés sacro-saints il faut passer par la case makhzen.


Ma première remarque concerne toute cette propagande à propos du conflit du sahara qui nous empêche d’aligner deux mots qui ne riment pas avec le fameux slogan ‘’le sahara est marocain’’.
Personnellement, je vois dans ce conflit surtout le résultat du choc historique entre les ambitions des deux régimes marocains et algériens juste après la décolonisation. Le fait que je pense que
les revendications marocaines soient totalement justifiées n’enlève rien à cet arrière-goût amer que laisse dans ma bouche l’évocation de ce conflit pour cette terre et ses ressources qui oppose
en réalité deux oligarchies totalement déconnectées de leurs peuples. Ces derniers n’ont pas leur mot à dire mais par contre doivent se tenir prêts à s’entretuer dans des guerres qui serviront en
fin de compte les seuls intérêts de ces oligarques.


Deuxièmement, je voudrais attirer ton attention sur le cas de la ''république'' du rif. Ce terme de république du rif ne correspond à aucune vérité historique. Il s'agit d'une résistance
organisée et ouvertement inspirée des valeurs de l'islam (1921-1926). Qu'elle ait été dissoute ne veut pas dire grand chose non plus. Après des mois de combats faisant suite à l'entrée de la
France en guerre aux côtés de l'Espagne, le chef de la résistance Abdelkrim Elkhattabi s'est rendu, il y a de cela 84 ans, pour épargner en vain le massacre des civils.


Je tiens à préciser cela parcequ'on a longtemps collé l'étiquette d'indépendantistes aux rifains pour les disqualifier et justifier leur mise à l'écart. Le fait est que les rifains aspirent,
comme tous les marocains, à une société plus juste. La révolte de 1958 réprimée dans le sang par l'armée en est le parfait témoin. Les rifains s'étaient soulevés contre les agissements
inacceptables des notables du parti de l'istiqlal. Ils demandaient des éléctions transparentes et l'ont fait savoir à Mohamed V quand il les reçut. Ça n’a pas changé depuis et je peux en
témoigner personnellement étant rifain et connaissant bien les rifains. Je me demande d’où est ce que tu sors ce sondage qui dit que 60% des rifains sont des séparatistes ? Déjà, il me
semble impossible que la réalisation d’un sondage digne de ce nom sur ce thème précis puisse être permise au Maroc.


Ma 3ème remarque concerne la revendication de Ceuta et Melilla. Abbas El fassi vient de faire une déclaration à ce sujet au parlement. Cela a dû t’échapper mais pas aux grands médias
espagnols ni à leur gouvernement puisqu’il a réagit officiellement. Il est clair que les circonstances ne sont guère favorables pour essayer de les récupérer, mais des déclarations solennelles
sont de temps en temps faites lorsqu’il y a des tensions diplomatiques pour une raison ou une autre. En l’occurrence, je n’ai pas encore d’explication pour cette déclaration très officielle du
Maroc mais tout porte à penser que l’Espagne a fait un geste diplomatique que le Maroc a jugé hostile à ses intérêts. Une chose est sûre, il ne faut jamais compter sur l’intelligentsia marocaine
ni les médias pour qu’ils nous expliquent le pourquoi du comment ‘’bel khouchibate’’. Et au delà de ce cas particulier, il faut s’emparer des débats qui nous concernent et je trouve qu’à travers
ton blog tu le fais avec beaucoup de talent et beacoup d’amour.