Pourquoi j'aime mon Roi

Publié le par L'éLément N

Un mail que j'ai reçu sur mon blog d'un lecteur qui préfère rester dans l'anonymat. Séduisant, piquant et à la sauce marocaine !

 

 

marcheMaudits soient ces Egyptiens et Tunisiens, à cause d’eux, plusieurs langues se délient au merveilleux royaume du Maroc. Depuis la révolte de ces voisins, certains au pays osent critiquer notre roi bien-aimé. Ces critiqueux ne comprennent pas que notre roi est notre unique source de fierté : les Égyptiens ont les pyramides, les Tunisiens ont l’hrissa et nous avons Sa Majesté.
N’allez pas croire que je ne sais pas ce qui se passe autours de moi. Je suis au courant que les Anglais, les Espagnols et autres Belges et Hollandais de ce monde, ont une meilleure qualité de vie, qu’ils vivent en démocratie et qu’ils ne sont pas aussi analphabètes que nous, mais grâce à notre roi des pauvres, nous les dépassons au moins par un critère de prospérité : notre roi est plus riche que tous leurs souverains mis ensemble.
Les Marocains ont 1 000 et une raisons d’aimer leur monarque. Moi, par contre, je l’adule pour une raison et une seule. Mon adoration est purement économique et pécuniaire.
Je suis un petit fonctionnaire, avec mon salaire de 3 200 DH je peine à arrondir mes fins de mois. Mais, je t’aime Majesté parce que tu partages mon quotidien. Je sens ta proximité plus que je sens l’haleine de ma conjointe au lit.
Vous, les intellectuels chialeux, devez savoir qu’avec mon salaire, je dois m’estimer heureux de m’acheter un logement social de 2 pièces grâce au soutien de Sa Majesté. C’est lui qui a mis à ma disposition sa Sonasid et sa Lafarge pour me fournir le matériel de construction. Mon roi est ma droguerie.
Vous devez savoir aussi que je ne peux pas me payer ce logement sans aide financière, et heureusement que j’ai mon roi, c’est lui qui a mis l’argent à ma disposition à travers sa Wafabank. Mon roi est si gentil qu’il m’a offert l’argent sans aucune condition à l’exception d’une petite ; il reste le propriétaire de mon logement jusqu’au remboursement intégral du prêt et des intérêts. Mon roi est mon prêteur sur gage.
Tout ce que je mange, c’est mon roi qui me le fournit, il a mis à ma disposition tout son réseau de distribution de Marjane et Acima. Il m’a même dit : « Si tu ne peux pas faire le déplacement jusqu’au supermarché, tu peux faire tes courses dans l’hanoute du garbouz du quartier ; de toute façon c’est moi qui l’approvisionne ». Mon roi est mon épicier.

 

Je ne sais pas comment certains Marocains peuvent ne pas aimer notre roi, alors que nous avons tous reçu son amour dans le biberon, c’est son lait que nous buvons toute notre vie, merci à sa Centrale laitière. Cet amour, je l’ai transmis à mon enfant en le gavant du Danoun et du Bimo de Sa Majesté.
Comme j’en ai ma claque du débat avec ces critiqueux du roi, j’arrête là et je vous transmets ce message via le réseau Wana de Sa Majesté. De ce pas, je sors au café siroter une tasse de thé au sucre royal, pendant que mon épouse prépare un tajine à l’huile de Sa Majesté.
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article

nordine 27/05/2011 21:51



Il est vrai que l'amour inconditionnel que porte certains au roi frise le ridicule. 


Avec les années, il semble que certains marocains-dont j'avoue ne pas connaitre la proportion-aient appris à se considérer comme locataire éphémère d'une terre dont le propriétaire est le roi.


Cette approche finit par leur rendre reconnaissant du simple fait d'exister. Ils ne remettent pas en cause l'exploitation des ressources du pays pour les propres intérêts de la monarchie. C'est
normal, ils ne font que recueillir l'usufruit de ce qui leur appartient. 


Lorsqu'une partie infime des richesses est redistribué, on vente la générosité du palais royal.On le remercie même en acceptant de participer à la baisse des coûts de production des entreprises
occidentales, dont le roi est actionnaire majoritaire, en étant sous-payé et sans rien réclamer sur nos conditions de travail.


Lui rendre l'ascenceur étant le moins qu'on puisse faire. Après tout, il n'était pas obligé de nous laisser des miettes. Il est déjà trés généreux de ne pas nous jeter à la mer.


 



Akichan 18/04/2011 22:38



En gros, ça veut dire que toi t'as rien et que le roi a tout... triste destin.



minibixx 09/04/2011 21:46



 


Ca perd en qualité ce blog, ce n'est même plus 'un peu' drôle... Ca sent aussi la frustration que le Maroc ait prouvé son exception, et encore une fois c'est le Roi qui à montré la voie et qui
est déjà un exemple à suivre pour tous les autres dirigeants arabes et musulmans. Le seul point proche de la réalité, le Maroc ne serait pas ce qu'il est sans sa monarchie.


Bon rongeage de ton os...